Pose de filtre cave

  • Examen Indiqué
  • Grade
  • Dose II
  • Thrombose des veines proximales (veine poplitée, fémorale, iliaque ou cave) avec ou sans embolie pulmonaire chez des patients présentant une ou plusieurs des caractéristiques suivantes : – complications des traitements anticoagulants obligeant à interrompre le traitement (Niveau de preuve C) ; – récidive symptomatique d’embolie pulmonaire aiguë sous traitement anticoagulant bien conduit (cette récidive devra être confirmée objectivement) (Niveau de preuve A) ; – extension symptomatique de la thrombose sous traitement anticoagulant bien conduit ; cette extension devra être confirmée objectivement (Niveau de preuve A) ; – contre-indications des traitements anticoagulants à dose élevée (temporaires ou définitives) (Niveau de preuve C). Prévention de l’embolie pulmonaire lors d’interventions chirurgicales à risque thromboembolique élevé chez des patients avec antécédents de thrombose des veines profondes ou d’embolie pulmonaire (Niveau de preuve C). Les filtres optionnels doivent être choisis préférentiellement. Les filtres permanents doivent être implantés chez les patients dont l’espérance de vie est < 6 mois. Les filtres temporaires peuvent être implantés dans certaines situations cliniques complexes.

Pose de filtre cave

  • Examen Non indiqué
  • Grade
  • Dose II
  • Prévention de l’embolie pulmonaire chez des patients porteurs de thromboses des veines proximales par pose de filtre cave systématique (Niveau de preuve A). Embolie pulmonaire grave (Niveau de preuve C). Atteinte cardio-pulmonaire sévère avec thrombose des veines profondes (Niveau de preuve C). Thrombus flottant ilio-fémoral ou de la veine cave inférieure (Niveau de preuve C).

GRADE A : PREUVE SCIENTIFIQUE ÉTABLIE

Fondée sur des études de fort niveau de preuve (niveau de preuve 1) : essais comparatifs randomisés de forte puissance et sans biais majeur ou méta-analyse d’essais comparatifs randomisés, analyse de décision basée sur des études bien menées.

GRADE B : PRÉSOMPTION SCIENTIFIQUE

Fondée sur une présomption scientifique fournie par des études de niveau intermédiaire de preuve (niveau de preuve 2), comme des essais comparatifs randomisés de faible puissance, des études comparatives non randomisées bien menées, des études de cohorte.

GRADE C : FAIBLE NIVEAU DE PREUVE

Fondée sur des études de moindre niveau de preuve, comme des études cas-témoins (niveau de preuve 3), des études rétrospectives, des séries de cas, des études comparatives comportant des biais importants (niveau de preuve 4).

AE : ACCORD D’EXPERTS

En l’absence d’études, les recommandations sont fondées sur un accord entre experts du groupe de travail, après consultation du groupe de lecture. L’absence de gradation ne signifie pas que les recommandations ne sont pas pertinentes et utiles. Elle doit, en revanche, inciter à engager des études complémentaires.

Classe

Intervalle de dose efficace (mSv)

Exemple

0

0

Ultrasons, imagerie par résonance magnétique

I

<1

Radiographie pulmonaire, radiographie standard des membres

II

1 – 5

Urographie intraveineuse, radiographie standard du bassin, du rachis lombaire scintigraphie du squelette, tomodensitométrie du crâne et du cou.
TEP/TDM du cerveau avec un radiopharmaceutique 18F.

III

5 – 10

Tomodensitométrie du thorax ou de l’abdomen.
Scintigraphie myocardique.

IV

> 10

Certaines explorations en médecine nucléaire ou en TDM, certaines procédures en radiologie interventionnelle.
TEP/TDM du corps entier au FDG.


Source: Guide du bon usage des examens d’imagerie médicale http://gbu.radiologie.fr/