Définition

  • bacilles à Gram positif,
  • immobiles et asporulés
  • flore normale de l’arbre respiratoire, des autres muqueuses et de la peau
  • sécrète toxine responsable de la diphtérie

Habitat

  • parasite strict de l’espèce humaine
  • transmission voie respiratoire

Pouvoir pathogène

  • se multiplie sur les muqueuses respiratoires (rhinopharynx ++, larynx +/-) –> toxine –> absorption par muqueuse –> épithélium –> inflammation –> nécrose –> exsudats nécrose, hématies, GB –> fausses membranes amygdales
  • bloque la synthèse cellulaire: dégénérescence parenchymateuse

Clinique

  • angine fébrile
  • voile du palais –> cou “proconsulaire”
  • dyspnée (obstruction des VAS par fausse membrane “croup”)
  • complications cardiaques (myocardite) et neurologiques (dysphagie, paralyse
  • vacciné: angine banale

Etudes bactériologiques

Microscope

  • Bacille à Gram positif, immobile, sans spore ni capsule
  • paquets d’épingles, en palissades, en lettres chinoises
  • coloration: granulations métachromatiques, de siège polaire

Cultures

  • milieux de culture usuels, plus vite serum salé et sang
  • milieu de LOEFFLER: pousse plus rapidement

Caractères biochimliques

  • toxine: antigène C.Diphtariae
  • se lie protéine réceptrice (Heparin binding epidermal growth factor ou HB-EGF) très abondante dans les nerfs et le cœur

Diagnostic bactériologique

  • culture sur sérum de bœuf coagulé

Traitement

Curatif

  • gammaglobulines
  • + pénicilline ou d’érythromycine
  • repos au lit (risque cardiaque)
  • vaccination

Préventif

  • Vaccination (inclus dans le DTP)

Sources: Université Pierre et Marie Curie Bactériologie Niveau DCEM1 2002 – 2003  http://www.chups.jussieu.fr/