Généralités

  • Raréfaction ou disparition des cheveux
  • 3 phases évolutives du cheveu
    • anagène: croissance 0,3mm/j, 3 à 6 ans (=longueur du cheveux)
    • catagène: arrêt de croissance, 3 semaines
    • télogène: chute 50-150 cheveux/jour, 2 à 6 mois
    • pas de synchronisation des cheveux
    • 1ère phase nécessite: facteur de croissance, apports nutrionnels (fer, protéines, zinc, vitamines)
    • les androgènes raccourcissent durée du cycle (dihydrotestostérone ou DHT): miniaturisation du cheveux
  • 3 types d’alopécies
    • Congénitale ou acquise
    • Diffuse ou localisée
    • Cicatricielle ou non: cuir chevelu sléro-atrophique
  • Examens complémentaires limités
  • Etat squameux et alopécique= évoquer une teigne chez l’enfant

Clinique

Interrogatoire

  • récent et rapide: pelade ou effluvium telogène
  • chronique: constitué
  • antécédents familiaux alopécie
  • carences ou endocrinopathies
  • médicaments

Clinique

  • cheveux cassés: trichotillomanie
  • dystrophique: défrisage
  • résistance à la traction: test de la traction: évaluation chute de cheveux N < 3 chevaux / 10 tirés
  • femme et diffuse: hirsutisme ?
  • enfant, diffuse, recherche d’autres troublents (dents, ongles, neurologie): syndrome génétique

Causes

alopeciediagramme

Congénitales

  • diffuses: dysplasies:
  • localisées: aplasie cutanée congéntiale, naevus verrucosébacé

Acquise

Alopécies acquises

Non cicatricielles

Cicatricielles

Localisées

  • Pelade
  • Traumatismes
  • Teigne
  • Pseudo-pelades: lupus, sclérodermie en plaque, sarcoïdose, lichen plan, métastase cutanée, idiopathique
  • Dermatoses bulleuses: porphyrie, pemphigoïde cicatricielle
  • Folliculites
  • Post trauamtiques: brulûre, traumatisme, radiodermite
  • Tumeurs du cuir chevelu

Diffuses

  • Androgénétique
  • Dysthyroïdie
  • Carence martiale
  • Effluvium télogène
    • Post-partum
    • Stress, fièvre, infection
    • Lupus systémique
  • Toxiques (chimiothérapie, anticoagulants, antithyroïdiens, androgènes, hydantoïnes, hypolipémiants)
  • Syphilis secondaire

 

Causes et examen complémentaire

Alopécie acquise diffuse non cicatricielle

  • si contexte évocauteur pas d’examen
  • sinon sans orientation clinique: NFS, ferritine, TSH ± trichogramme

Alopécie androgénétiques

Homme:

  • précoce, fin d’adolescence
  • pas d’exploration hormonale
  • niveau golfes temporaux
  • lié au polymorphisme génétique récépteur DHT

Femme

  • évolution lente
  • origine ovarienne (syndrome des ovaires polykystiques) ou surrénalienne (bloc en 21-hydroxylase)
  • hirsutisme, acnée
  • bio: SDHA, 17OH-progestérone, δ4-androstènedione, testé:rone, 17β-oestradiol, progesterone
  • echographie ovarienne
  • recherche également prise d’hormone androgénétique (contraception progestative…)

Effluviums télogènes

  • non circonscrites, cuir chevelu sain
  • aigüe ou subaigüe
  •  causes
    • post-partum
    • fièvre élevée
    • infections diverses
    • maladies inflammatoires (lupus érythémateux systémique. . .)
    • choc opératoire
    • médicaments.
    • psychologique saisonnier (automne, printemps) chez la femme
    • chronique > 3-6 mois: dosage ferritine et TSH

Alopécie localisée non cicatricielle

Pelade

  • diagnostic clinique
  • maladie auto-immune contre follicules pileux(car association fréquente thyroïdite, vitiligo..), cause inconnue
  • chute brutale des cheveux
  • zone ronde, ovalire
  • absence de cheveux ou seuls poils blanc (canitie brutale)
  • laissant plusieurs plaques alopéciques, arrondies et bien limitées,
  • avec cuir chevelu sain facile à arracher en périphérie,
  • évolution imprévisible
  • en général repousse au bout de quelques mois
  • ± facteur psychogène
  • ± familial
  • ± atteinte unguéale (aspect grésés)
  • alopécie complète: pelade décalvante
  • forme diffuse: forme universelle

Teigne

  • plaques alopéciques
  • cheveux coupés courts chez l’enfant
  • cause: dermatophytie
  • microsporique± grandes plaques peu nombreuses: Microsporum canis++ origine animale (chien, chat)
  • trichophytique à Trichophyton violaceum ou Trichophyton soudanense origine humaine plaques plus nombreuses et plus petites
  • prélévement mycologique examen direct et culture de Sabourand (4 semaines)

Trichotilomanie

  • tic d’arrachage
  • surtout temporale
  • cheveux taille différente
  • cuir chevelu sain
  • repousse des cheveux
  • bordure irrégulière

Alopécie localisée cicatricielle

  • Cause connue: pas de bilan
  • Sans étiologie: biopsie cuir chevelu pour histologie et IFD: lupus…
  • Folliculite: prélèvements bactériologiques, mycologique et étalement sur lame: folliculite à éosinophilie ?

Traitements

Effluvium télogènes

  • pas de traitement réellement efficace
  • localisé: dermocorticoïdes, minoxidil en solution à 5 % ou irritants locaux (rubéfiants)
  • diffuse: se discute  photothérapie, PUVA ou UVB, des immunosuppresseurs, des bolus de corticoïdes, résultats inconstants

Teignes

  • griséofulvine par voie orale
    • adulte 500mg – 1g / j en 2 prise
    • enfants 10 à 20mg/kg/j
    • durée
      • peau: 4-8 semaines
      • cuir chevelu: 6-8 semaijes
      • ongles= 4-12 mois
  • traitement de la fratrie
  • traitement des animaux

 

 


Sources:

Item 288 : Troubles des phanères : alopécie; Collège National des Enseignants de Dermatologie; http://campus.cerimes.fr/dermatologie/enseignement/dermato_36/site/html/cours.pdf

Item 288 — Troubles des phanères : alopécie http://www.med.univ-montp1.fr/enseignement/cycle_2/MIB/Referentiel_national/288_Troubles_des_phaneres_alopecie.pdf?cidReq=DEMATOLOGIE