Généralités

Définition

  • Exacerbation transitoire et de courte durée de la douleur d’intensité modérée à sévère, sur une douleur de fond contrôlée par un traitement opioïde fort efficace.

Caractéristiques

  • spontanés et imprévisibles ou prévisible et/ou provoqués
  • Inconfort certain
  • étiologie: nociceptifs, neuropathiques, mixtes
  • sans lien ni avec la dose ni avec le rythme d’administration du traitement de fond
  • douleur atteint en < 3 minutes
  • 50% des cas la douleur est > 30 minutes
  • ≠ accès douloureux de fin de dose
  • si la douleur de fond n’est pas soulagé ce n’est pas un ADP

Traitement par Fentanyl Transmuqeux

Condition d’application

  • Traitement morphinique déjà en place avec au moins:
    • 60 mg / j de morphine orale
    • =30 mg / j d’oxycodone
    • = 8 mg / j d’hydromorphone orale
    • =25 µg / h de fentanyl transdermique
    • > 8 jours
  • Traitement morphinique stabilisé (douleur de fond contrôlé)
  • Délai de 4 heures avant nouvelle prise (2 h avec abstral)
  • Patient atteint d’un cancer

Caractéristique

  • cinétique
    • 1er pic par voie transmuqueuse
    • 2e pic digestif déglutie
  • doses non superposables rapport 1/1 différente (nouvelle titration)
  • doit être titré (étroite surveillance cardio-respiratoire)
  • longue demi-vie terminale (25 h)
  • interdits si pas de traitement opioïde de fond pendant au moins 8 jours > 60mg d’équivalent morphinique oral
  • ne peuvent pas servir à équilibre le traitement fond

Spécialités disponible

Tous ont le fentanyl pour principe actif, mais les formes galéniques diffèrent

Pas d’efficacité supérieur les uns par rapport aux autres

Abstral ®
  • (100, 200, 300, 400, 600 ou 800 µg) comprimé sublingual à dissolution rapide.
  • 7,11 € / dose
  • placé sous la langue, le plus loin possible
  • laisser fondre sans le sucer, le mâcher ni le croquer
Actiq®
  • (200, 400, 600, 800, 1 200 ou 1 600 µg) comprimé avec applicateur buccal.
  • 9,09 € / dose
  • face interne de la joue, puis déplacé
  • laisser fondre sans le sucer, le mâcher ni le croquer
Breakyl ®
  • (200, 400, 600, 800, 1 200 µg) film orodispersible.
  • 6,99 € / dose
  • face interne de la joue, après avoir humidifié
  • dissolution 15-30 min
Effentora®
  • (100, 200, 400, 600 ou 800 µg) comprimé gingival utilisant la technique de diffusion de principe actif Oravescent ®.
  • 7,14 € / dose
  • entre joue et gencive ou sous la langue
  • dissolution 15-25 min
Instanyl ®
  • (50, 100 ou 200 µg/dose) solution pour pulvérisation nasale.
  • 7,67 € / dose
  • pulvérisées dans une narine
  • indiqué
    • si mucites buccales ou des lésions bucco-gingivales (car augmentation de l’absorption)
    • administration orale impossible
Pecfent ®
  • (100 ou 400 µg/dose) solution pour pulvérisation nasale.
  • 7,49 € (100 ou 400 µg : 1 pulvérisation) ou 14,98 € (200 ou 800 µg : 2 pulvérisations)
  • pulvérisées dans une narine
  • indiqué
    • si mucites buccales ou des lésions bucco-gingivales (car augmentation de l’absorption)
    • administration orale impossible
Recivit ®
  • (133, 267, 400, 533 ou 800 µg) comprimé sublingual.
  • 6,30 € / dose
  • sous la langue, le plus loin possible
  • si sécheresse buccale, humidifier avec un peau d’eau

Traitement des accès douloureux paroxystiques

 

adpalgo

*Pour Abstral ® : administration de 100 µg si la dose précédente était de 100 à 300 µg, administration de 200 µg si la dose précédente était de 400 ou 600 µg.

*Pour Effentora® : le second comprimé ne doit être pris que 30 minutes après le premier.

*Pour Instanyl ® : la réadministration se fait dans l’autre narine.

** Pour Pecfent ® : l’efficacité doit être évaluée sur les 30 minutes suivant l’administration. En cas d’échec, pas de réadministration de la même dose.

*** Pour Pecfent ® : 2 pulvérisations de 100 µg (une dans chaque narine) si la dose précédente était de 100 µg, 2 de 400 µg si la dose précédente était de 400 µg


 

Source: Les médicaments des accès douloureux paroxystiques du cancer http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2014-07/fbum_adp_maj_juillet2014.pdf