Adulte > 12 ans

Indications d’un scanner 

A faire dans les 8 heures.  Au plus tôt dans le 1/4 d’heure

  • Déficit neurologique focalisé

  • Amnésie des faits > 30 minutes avant le traumatisme (amnésie rétrograde)
  • GCS < à 15 à 2 heures du traumatisme
  • Perte de conscience ou amnésie des faits associée à
    •  un des mécanismes traumatiques suivants : piéton renversé par un véhicule motorisé, patient éjecté d’un véhicule ou chute d’une hauteur de plus d’un mètre
    • ou un âge de plus de 65 ans
  • Suspicion de fracture ouverte du crâne ou d’embarrure
  • Tout signe de fracture de la base du crâne (hémotympan, ecchymose périorbitaire bilatérale), otorrhée ou rhinorrhée de liquide cérébrospinal
  • Plus d’un épisode de vomissement chez l’adulte
  • Convulsion post-traumatique
  • Trouble de la coagulation (traitement AVK, antiagrégant…)

Indications hospitalisation

  • Patient présentant des anomalies tomodensitométriques récentes significatives
  • Patient n’ayant pas retrouvré un GCS à 15 après la TDM, quel qu’en soit le résultat
  • Impossibilité de réaliser la TDM cérébrale malgré son indication : indisponibilité du scanner, patient transitoirement non coopérant
  • Persistance de vomissements et/ou de céphalées importantes

Patients sous antiagrégants plaquettaire

  • aspirine, clopidogrel
  • Scanner systématique même en l’absence de perte de connaissance ou amnésie des faits avec surveillance d’au moins 24 heures
  • avec scanner de contrôle entre 12ème et 24ème heures

Patient sous AVK

  • Scanner cérébral dès leur arrivée (au maximum dans l’heure suivant sa demande) et dosage de l’INR.
  • Surveillance d’au moins 24 h avec scanner de contrôle entre 12ème et 24ème heures avec surveillance de l’INR.
  • Si lésion hémorragique intracrânienne réversion immédiate et complète de l’anticoagulation.
  • Si scanner cérébral initiale normal avec INR élevé corriger le niveau d’anticoagulation pour obtenir une valeur d’INR dans la cible thérapeutique.
  • En l’absence d’hémorragie, maintien INR en zone thérapeutique car pas d’AMM pour réversion préventive

Hémorragie grave

1 critère suffit

  • hémorragie extériorisée non contrôlable par les moyens usuels ; 
  • instabilité hémodynamique : PAS < 90 mmHg ou diminution de 40 mmHg par rapport à la PAS habituelle, ou PAM < 65 mmHg, ou tout signe de choc ; 
  • nécessité d’un geste hémostatique urgent : chirurgie, radiologie interventionnelle, endoscopie ;
  • Localisation menaçant le pronostic vital ou fonctionnel
    • hémorragie intracrânienne et intraspinale, 
    • hémorragie intraoculaire et rétro-orbitaire, 
    • hémothorax, hémo et rétropéritoine,
    • hémopéricarde, 
    • hématome musculaire profond et/ou syndrome de loge, 
    • hémorragie digestive aiguë, 
    • hémarthrose.

Surdosage en AVK

–>Lien Protocoles


Complications

  • Hématome extra-dural
    • collection de sang entre dure-mère et crâne
    • intervalle libre (quelques heures entre TC et troubles: évocateur ++ croissance de l’hématome
  • Hématome sous-dural subaigu :
    • Apanage du sujet âgé sous antiagrégants ou anticoagulants; plus fréquent que l’hématome extra-dural aigu. Même clinique que l’HED.
  • Hématome sous-dural chronique :
    • Parfois sans histoire de traumatisme +++
    • Sujet âgé qui ne va pas bien = scanner.
    • Parfois scanner initial normal(information++)
      • Consultation si céphalées ou troubles du comportement
      • Hydratation abondante surtout en période estivale.
      • Parfois délai de 3 mois.

 

Sources

Surdosage en AVK, situations à risque et accidents hémorragiques – Recommandations V2: http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2008-09/surdosage_en_avk_situations_a_risque_et_accidents_hemorragiques_-_recommandations_v2.pdf

Traumatisme crânien léger (score de Glasgow de 13 à 15) : triage, évaluation, examens complémentaires et prise en charge précoce chez le nouveau-né, l’enfant et l’adulte: http://www.sfmu.org/upload/consensus/rfe_tcl_sfmu2012.pdf