Méningo-encéphalite herpétique

  • Encéphalite aiguë nécrosante temporale, gravissime
  • 3 examens :
    • PL : profil de méningite très lymphocytaire ; +PCR HSV très sensible entre J4 et J10 (savoir la renouveler si négative avant J4)
    • IRM
    • EEG
  • Traitement : aciclovir forte dose IV pendant 21 jours sous couvert d’une bonne hydratation
  • Orientation diagnostique devant un syndrome méningé fébrile

 Etiologie

Infection à HSV, majoritairement HSV-1Conséquence d’une récurrence, ou d’une primo-infection


 Clinique 

Encéphalite aiguë nécrosante temporaleDébut rapide en moins de 48h :

  • Fièvre (87%), céphalées
  • Signes encéphalitiques (100%)
    • désorientation (87%)
    • confusion (69%), bizzarerie du contact, troubles du caractère, troubles du comportement
    • apathie (47%)
    • troubles du langage (26%)
    • hallucinations (13%)
  • Convulsions (35%)
  • Signes de localisation (27%)
  • Syndrôme méningé (25%)
  • Troubles de vigilance (24%), jusqu’au coma

 Diagnostic

Liquide cérébro-spinal

  • pléïocytose modérée, généralement < 500 leucocytes, lymphocytaire (panachée au tout début).
    Volontiers à très forte prédominance lymphocytaire (> 90%, voire > 95%)
  • protéinorachie modérément augmentée, généralement < 1g/l
  • glycorachie normale, parfois à peine abaissée
  • PCR HSV
    • sensibilité maximale (95%) entre le 4e et le 10e jour à compter du début des symptômes
    • peut être prise en défaut avant le 4e jour ou après le 10e jour, ou en cas de traitement préalable par aciclovir
      → ne pas hésiter à renouveler la PL

ImagerieIRM cébérale avec injection, sensibilité proche de 100%Topographie des lésions :

  • le plus souvent atteinte des lobes temporaux (90%) ou des lobes frontaux (30%)
  • bilatérales dans 25% des cas

Nature des lésions : inflammation, oedème, hémorragie, nécroseLe scanner est peu sensible, et ne montre des lésions que trop tardivement.
EEGAnomalies électriques évocatrices (complexes périodiques) en région temporale, uni- ou bilatérales.Parfois ondes lentes diffuses temporales ou frontales. Normal au tout début.


Traitement 

Traitement anti-viral spécifiqueLe traitement anti-viral doit être instauré sans délai, et sans attendre le résultat de la PCR :

  • Aciclovir (Zovirax®) IV : 10 à 15 mg/kg toutes les 8h chez le normo-rénal
  • Le traitement doit être maintenu par voie IV pendant toute sa durée
  • Importante néphrotoxicité :
    • Hydratation suffisante pour obtenir une diurèse ≥ 2l/24h
    • Surveillance rapprochée de la fonction rénale
  • Durée : 21 jours

Traitement symptomatique : anti-épileptiques si convulsions, antipyrétiques, antalgiques,…La corticothérapie n’est pas indiquée dans l’encéphalite herpétique.

Mesures associées

Aucune mesure associée n’est nécessaire (pas d’isolement, pas de prophylaxie dans l’entourage, pas de déclaration,…)


Suivi

PL de contrôle : uniquement si évolution défavorableFréquence des séquelles neuro-psychologiques : troubles de mémoire, troubles de l’humeur, troubles de l’attention, troubles du langage, altération cognitive, désorientation, signes focaux, troubles dysexecutifs,…

Sources: endormi.fr