Diagnostic clinique

  • début de l’éruption sur la tête et le tronc, puis les membres
  • éléments d’âges différents : macules, vésicules, croûtes
  • en cas de doute : prélèvement pour PCR et culture + sérologie VZV.

Traitement

Chez l’immunocompétent

  • risque de pneumopathie varicelleuse ++ (opacités micronodulaires bilatérales)
  • risque d’encéphalopathie, d’hépatopathie ou de surinfection cutanée
  • pas de traitement sauf si il s’agit d’une forme compliquée : Aciclovir IV 10 mg/kg toutes les 8 heures 
  • pas d’aspirine.

Chez l’immunodéprimé 

  • lésions cutanées profuses, souvent nécrotiques et hémorragiques
  • signes généraux parfois majeurs
  • possibilité d’atteintes viscérales multiples (poumons, cerveau, foie) = varicelle maligne 
  • traitement systématique : Aciclovir IV 10 mg/kg toutes les 8 heures

Sources: SPILF